Olympic ... nostalgie !

   

  

1.1 Coupon - 468x60 - 3

NOSTALGIE, ... QUAND TU NOUS TIENS…

OLYMPIC-SAMPDORIA.

La relégation de la Sampdoria en D2 évoque de multiples souvenirs. Cette prestigieuse équipe italienne avait terminé en quatrième position de la Série A la saison dernière. Elle est désormais reléguée en Série B et ce, après le départ de ses deux principaux animateurs offensifs, Antonio Cassano et Giampaolo Pazzini en janvier dernier alors que le club était confortablement installé en milieu de tableau.

L"Unione Calcio Sampdoria" (nom officiel du club) a été champion d'Italie en 1991, a gagné la Coupe nationale en 1985, 1988, 1989 et 1994. Elle remporta la Coupe des coupes UEFA face à Anderlecht en 1990 et fut finaliste de la Ligue des Champions contre Barcelone en 1992

Les joueurs emblématiques de cette formation sont : Vialli, Mancini, Vierchowood, Lombardo, Pagliuca, Briegel, Katanec, Platt, Gullitt, Seedorf, Brady, Souness …

Un important retour en arrière s'impose pour rappeler que c'était au temps que les moins de … 20 ans Olympiens ne pouvaient pas connaître. Les Zèbres à la carte d'identité toute fraîche ne s'imaginent même pas que l'Olympic évoluait alors en D 1. Et pourtant, ce club phare de la Carolorégie invitait les plus grandes formations d'Europe au plus grand plaisir de tous les passionnés de football de la Ville.

Les Dogues avaient affronté le CA Paris à Vincennes le 15 août 1956, Le Havre dans ses installations le 23 août et Heerlen, aux Pays-Bas le 12 septembre. C'était là le prélude à l'organisation de prestigieuses "nocturnes" au stade de La Neuville.

· Le 11 octobre 1956, l'Olympic recevait le CWKS Varsovie (champion de Pologne) qui s'imposait 1-2

- Le 8 novembre, l'Udinese gagnait 1-3

· Le 13 novembre, le MTK Budapest (qui s'appelait peu auparavant le Voros Lobogo) obtenait un 2-6 après une splendide prestation. Michel Delire et Albert Jordan avaient atténué la lourdeur de l'addition.

- En décembre 1956, la Sampdoria s'imposait par un 0-3 sans discussion. L'Olympic avait aligné : Vanderstappen, Beauloye (46e Collard), Baré, Lefèvre (46e De Langhe Georges), Desmedt, Sobieski, Prévot Albert, Mordant, Delire, Lambert Henri et Jordan Albert.

René Jeanmenne.

 

×