Le match par René Jeanmenne

images-foot-real-madrid-p-copie-2.jpg

Résumé de la rencontre du Tour Final, le 4 mai 2018,

entre le RFC de Liège et l'Olympic.


M. Crul présente les deux formations suivantes :

RFC de Liège : Matthys, Winandts, Vandebon, Electeur, Dheur (78e Giargiana), D'Ostilio, Bruggeman (112e Massa), Kenne, Jiyar, Dethier (79e Mombongo Dues) et Carratta.

Olympic : Moriconi, Palmeri, Durieux, Sarkic, Kaminiaris (56ee Diakhaby), Kalincik, Gorry, Indenge (71e Mangunza), Haddad (65e Sidibe), Henri et Jatta.

Cartes jaunes : 15e Dheur et 84e D'Ostilio ;

                           26e Durieux, 39e Indenge, 44e Sarkic, 49e Palmeri, 73e Kalincik et 107e Gorry.

Cartes rouges : 105e Electeur ;

                             80e Kalincik (2e CJ) et 100e Palmeri (2e CJ).

Buts : 57e Kenne (1-0), 85e Sidibe (1-1) et 107e Vandebon (2-1 sur penalty).

VOO contre ... VOO.

Une équipe locale arborant des pectoraux affichant un VOO conquérant affrontait des Carolos ayant un VOO aux fesses. Par la faute d'un arbitrage à sens unique, les Dogues l'ont eu dans le C(r)ul et ce, dans une ambiance générale anormalement détestable.

Je ne suis pas sponsorisé par ... Voo mais le spectacle proposé n’était pas une bonne retransmission. Avec raison, les Carolos en retirent un goût (ou dégoût) d'insatisfaction. Une élimination a toujours des relents d'amertume mais les circonstances n'ont pas souvent respecté l'éthique sportive sur et autour de la pelouse.

Face à des Liégeois adeptes du chacun pour soi, les Dogues ont livré une prestation plus collective malgré la domination locale. Pour en revenir au foot, il faut signaler les faits importants :

  • 6e : Moriconi, moins hors-jeu (!!!) que Jiyar gagne son duel ;
  • 18e : tir enroulé de Henri mais cela passe au-dessus ;
  • 22e : Moriconi sauve plus que les meubles en arrêtant un coup franc de Electeur ;
  • 28e : festival de headings mais Moriconi ne tremble pas ;
  • 37e : Jatta voit son tir passer près du poteau gauche ;
  • 42e et 43e : un tir de chaque côté mais sans danger ;

 

  • 57e : Kenne, à droite du rectangle, place hors de portée de Moriconi (1-0) ;
  • 62e : celui-ci repousse une nouvelle tentative de Kenne ;
  • 85e : admirable coup franc de Sidibe mais le gardien local n'a pas d'alibi (1-1) ;

c'est parti pour les prolongations !

  • 107e : penalty pour les joueurs locaux. Le VAR étant absent, il est difficile de juger l'intervention de Henri. Vandebon ne se pose pas de question : il convertit imparablement le coup de réparation (2-1).
  •  

L'Olympic s'ingénie ensuite à revenir au score. Toutefois, ses efforts sont VOOés à l'échec. Une fois de plus, le ROCC est victime du tour final mais, quand on veut passer à l'étage supérieur, il suffit (!) d'être ... champion. Demandez la recette au RWDM et ... aux autres ! À VOO de juger !

René Jeanmenne.

.

.

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

.

 

 

 

×