Le match par René Jeanmenne

images-foot-real-madrid-p-copie-2.jpg

 .

Résumé de la rencontre Durbuy-Olympic du 17 février 2018.


M. Meys a présenté les deux formations suivantes :

Durbuy : Wets, Bosman, Debefve (86e Hay),Yuza Samba, Rasquin (70e Jadot), De Jesus Bernardo da Silva, Bury, Fransquet, François, Nézer et Laloux.

Olympic : Moriconi, Gorry, Jatta, Henri, Barry, Giorlando (89e Mangunza), Haddad (75e Roman), Palmeri, Diakhaby, Vanhorick et Sidibe (80e Sarkic).

Buts : 3e Vanhorick (0-1), 60e Jatta (0-2), 78e Nézer (1-2), 80e Bury (2-2) et 84e Jatta (2-3).

Cartes jaunes : 36e Sidibe, 61e Haddad, 66e Gorry et 90e Palmeri.

La fin de la diète olympienne.

Malgré l'étroitesse de l'écart, les Dogues ont croqué à pleines dents dans le gâteau luxembourgeois.

Dès l'entame de la rencontre, Vanhorick se paie une belle tranche en convertissant victorieusement un coup franc (0-1). Durbuy s'échine à revenir au score mais ses efforts restent autant vains que stériles.

Il faut attendre l'heure de jeu quand Jatta sort victorieux de son face-à-face avec le gardien (0-2).

C'est alors l'apparition du mal endémique qui, depuis le début de la saison, rend les Dogues complètement « zinzin ». Deux buts d'avance, c'est insupportable pour leur petite santé. Comme trop souvent, ils prennent pitié de leur adversaire et lui permettent de les rejoindre au score. C'est chose faite aux 78e et 80e quand Durbuy revient à la marque et tétanise des Carolos effondrés (2-2). Heureusement pour eux, les Dogues comptent sur les capacités de Jatta qui immobilise le marquoir à (2-3).

L'Olympic s'en sort à son avantage mais comment fait-il, depuis la début de la saison, en se la jouant Halloween après avoir pris deux buts d'avance ? Quoi qu'il en soit, les pensionnaires de La Neuville comptabilisent leur première victoire en ... 2018.

René Jeanmenne.

.

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

.

 

 

 

×