Le match par René Jeanmenne

images-foot-real-madrid-p-copie-2.jpg

 

Résumé OLYMPIC-SPRIMONT du 18 novembre 2017.


M. Liegeois a présenté les deux formations suivantes :

Olympic : Moriconi, Gorry, Buyuktopac (66e Sidibe), Jatta, Henri, Gnakpa, Giorlando (73e Mangunza), Haddad (61e Kalincik), Palmeri, Sarkic et Vanhorick.

Sprimont : Delbouille, Lapierre, Nsingi Bibuangu, Pezzin (85e Mavula Nzola), Bertrand, Mbenti Ngoumou, (79e Porcaro), Fransolet (87e Lawarrée), Brounou, Monmart, Rentmeister et Matafadi Kahungu.

Carte jaune : 31e Haddad.

Buts : 11e Palmeri (1-0), 46e Henri (2-0), 48e Bertrand (2-1), 57e Franolet (2-2), 81e Sidibe (3-2) et 91e Sidibe (4-2).

HALLOWEEN ... EN RETARD !

L'Olympic a encore réussi à se faire peur. Se la jouer Halloween (même en retard) n'amuse personne. Et pourtant ... !

Les Dogues ont rapidement récolté leurs premiers bonbons :

  • à la 11ème, Palmeri bénéficie d'un centre de Jatta pour faire (1-0) ;
  • 16e : Palmeri centre pour Haddad : au-dessus !
  • 40e : Jatta cède à Haddad dont la reprise est déviée ;
  • 41e : corner de Giorlando vers Jatta. Son heading est sauvé par Delbouille ;
  • 42e : tir puissant tir de Henri bien capté par le gardien des « Carriers ».

 

Rentrée aux vestiaires : Sprimont s'en tire à bon compte.

 

  • dix secondes suffisent à Henri pour mystifier la défense et doubler la mise (2-0) ;
  • les « sorcières malveillantes » apparaissent ensuite : la réplique est immédiate. Bertrand voit son tir dévié par Sarkic (2-1). Dans son rapport, l'arbitre attribue le but à Bertrand mais c'est bien Sarkic qui, involontairement, trouve sa cage.
  • 56e : Moriconi s'interpose efficacement ;
  • 57e : son intervention suivante provoque les critiques mais Fransolet ne se pose pas de questions : c'est (2-2) ;
  • la situation est calme jusqu'aux montées au jeu de Kalincik et de Sidibe. Ces deux-là vont dynamiser la formation olympienne ;
  • 81e : Sidibe coupe la trajectoire d'un centre de Jatta pour inscrire le (3-2) ;
  • 91e : phase identique : Sidibe reprend un centre de Kalincik (4-2).


La révolte « Halloween » a été bonne malgré l'influence des « pouvoirs maléfiques ». Le prochain rendez-vous est fixé à Ciney et là, ce n'est jamais une ... sinécure. !

René Jeanmenne.

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

.

 

 

 

×