Le match par René Jeanmenne

images-foot-real-madrid-p-copie-2.jpg

Résumé US Rebecqoise - Olympic du 10 septembre 2017.

RÉALISME.

Les joueurs actuels de l'Olympic n'ont pas connu les films réalistes à l'italienne des années d’après-guerre mais ils ont allègrement parodié ces productions en présentant un réalisme à l'... olympienne.

Dès la 3e minute, Henri mystifie son opposant et assassine, d'un tir lobé et magistral, l'araignée qui sommeillait dans le plafond de la cage brabançonne (0-1). A deux reprises, Palmeri tente sa chance mais sans succès.

13e : Jatta joue au billard à bouchons : son tir heurte le piquet et rebondit sur Verstraeten (0-2).

C'est ensuite la litanie des tentatives locales (17e, 18e, 19e, 26e, 28e, 30e, 32e, 34e, 36e et 37e) pour réduire le score : la maladresse, le poteau et ... Moriconi qui repousse tous les envois. La rentrée aux vestiaires permet aux Dogues d'y retourner avec un avantage de 2 buts : RÉALISME olympien !

Rebecq poursuit rapidement sur sa lancée.

  • 47z : tentative de Kore peu à côté ;
  • 50e : nouveau piquet pour Kore dont l'envoi est détourné par Moriconi ;

L'éclaircie pour les Dogues apparaît à la 70e : un corner de Palmeri est repris de la tête par Gorry (0-3). Les joueurs locaux poursuivent leurs efforts afin de revenir au score. En vain !

Le score est disproportionné mais l'Olympic n'a pas effectué un hold-up. Son réalisme a fait la différence en « tuant » le match dès le début. Quant à dire et écrire que les Dogues sont repartis du bon pied, c'est prématuré. Les Carolos ont montré de bonnes choses. Ce n'est pas encore la « Dolce Vita ». Néanmoins, cela rassure toute la colonie olympienne après les turbulences de la semaine dernière. Le travail est encore long mais cette victoire est prometteuse.

La technique du match :

REBECQ : Faidherbe, Verhaeren, Di Lallo, Leclercq, Wallaert, Cordaro, Verstraeten, Hospied (67e Movoto), Fixelles (67e Nahimana), Attye et Kore.

OLYMPIC : Moriconi, Palmeri, Durieux, Vanhorick, Gnakpa, Sidibe (63e Giorlando), Kalincik, Diakhaby, Gorry, Jatta (81e Roman) et Henri (46e Mangunza).

Buts : 3e : Henri (0-1), 13e Verstraeten (csc 0-2) et 70e Gorry (0-3)

Cartes jaunes : 54e Mangunza, 67e Jatta et 88e Di Lallo

Carte rouge : 78e (2 jaunes) : Diakhaby.

René Jeanmenne.

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

.

 

 

 

×